Le tracteur enjambeur

Tracteur enjambeur de Marcel Bregeon. © David Gallard

1950-1952 ; métaux, matières plastiques et bois ; 195 x 210 x 315 cm.

Lieu d’utilisation : La Barillère, Mouzillon (Loire-Atlantique)

Ce tracteur enjambeur a été construit entre 1950 et 1952 et utilisé par M. Marcel Brégeon, forgeron à la Barillère (Mouzillon), suite au décès de son cheval. Témoignage de l’inventivité du vigneron « bricoleur », le tracteur est réalisé à partir de plusieurs éléments de récupération boulonnés entre eux. Aucune soudure n'ayant été réalisée puisque M. Brégeon n'en maîtrisait pas la technique.

Les éléments combinés appartiennent originellement à différents objets ; ainsi, le moteur initial a été prélevé sur une voiture de marque Citroën, les pneus, le châssis et le bassin à sulfate du tracteur proviennent d'une machine à sulfater. M. Brégeon utilisa ce tracteur pour toutes les tâches relatives à l’entretien de ses 3 hectares de vignes en Muscadet pendant la période de végétation ; il l'équipait alors des différents accessoires adéquats. Des socs de charrue pouvaient être fixés afin de retourner la terre ; ses pneus pouvaient être habillés de chaînes pour un usage par temps de pluie. Son plateau latéral pouvait accueillir une cuve à sulfate permettant de répandre la bouillie bordelaise pour traiter les vignes contre la maladie du mildiou. Ce bac étant amovible, il était ôté à la période des vendanges afin de pouvoir transporter sur le plateau une vingtaine de portoires.

Objet tout à fait unique, ce tracteur marque le tout début de la mécanisation du travail viticole (les premiers tracteurs industriels datent de la fin des années 1950).